Il existe de nombreuses publications qui répondent à ces questions : listings d’élevages sérieux, comparaison des points positifs et négatifs sur le choix du sexe, élaboration de tests de caractères précis (test de Campbell, etc.), étude de la morphologie (angulations, etc.), mais concrètement il me semble que les seules personnes pouvant répondre à toutes ces questions C’EST VOUS.

Et oui le choix du chiot se fait en fonction de son mode de vie, de son propre caractère, de ce que l’on souhaiterait avoir, et des objectifs que nous nous fixons.

Je me suis posé beaucoup de questions sur le chien idéal ! Mais existe- t-il vraiment ? L’idéal vient lorsque l’osmose se créé avec son chien. Il faut garder en tête que nous choisissons un chien pour l’agility mais ce sport ne représente que 10% de notre vie commune avec le chien.

La même lignée que Cayenne 

Compte tenu de tout ce que j’ai pu vivre au quotidien et en agility avec Cayenne, il m’était inconcevable de choisir une autre race que le border collie. Le choix du sexe était aussi évident, à savoir une femelle, même si toutefois je ne voulais pas me réduire le champ des possibilités, un mâle pouvait potentiellement avoir sa chance d’être accueilli à la maison.

Mais pourquoi une femelle ? Elle tombe en chaleur (si non stérilisée), pendant cette période impossibilité de concourir en agility, possibilité de modifications de comportement pendant et/ou après les chaleurs… beaucoup de désagréments pour la pratique de l’agility surtout si l’on ne souhaite pas stériliser sa chienne. C’est vrai, mais après tout je préfère travailler avec une certaine sensibilité et finesse que je retrouve chez la femelle plutôt que le mâle. Attention, je vous fais part d’un point de vue qui est totalement personnel.

Concernant le choix de la lignée, en voilà tout un programme ! Comme je l’ai dit plus haut, il faut choisir son chien en fonction de ses goûts personnels. Je ne rentrerai pas dans le débat de la lignée « beauté » et de la lignée « travail » ; à savoir que l’un est mieux et l’autre non. Je pense tout simplement qu’il faut retrouver en son chien les capacités d’apprentissage nécessaires pour pratiquer l’agility.

Le border collie est un chien sélectionné génétiquement depuis des années sur ses aptitudes au travail sur le troupeau. Il me paraît donc indiqué et plus sûr de trouver les capacités d’apprentissage recherchées dans une lignée génétiquement prédisposée. C’est pourquoi j’ai voulu choisir un border collie lignée « travail ». N’ayant pas pu faire reproduire Cayenne, je souhaitais retrouver le  « sang » de ma chienne dans mon nouveau chiot. Après avoir fait de nombreuses autres recherches (en France et à l’étranger), j’ai finalement porté mon dévolu sur un élevage familial qui avait choisi le frère de portée de Cayenne comme mâle reproducteur.

Mais pourquoi vouloir conserver une partie de ce « sang » là vous allez me dire ?

Je vais vous répondre sincèrement : en partie pour les capacités de réflexions, d’apprentissage et de mémoire et en partie pour garder le feeling ressenti tout au long de nos aventures vécues avec Cayenne. L’osmose et le feeling que l’on peut avoir avec son chien vient beaucoup du cœur.

Quant à la lice, chienne de lignée troupeau, travaillant sur ovins et plus occasionnellement en agility, elle complétait mes attentes car elle pouvait apporter puissance et nervosité à la progéniture.

NB : Nous parlons de reproduction et de génétique, gardons en tête qu’il s’agit malgré tout de hasard et que 2 parents « champions » ne produiront pas forcément des « champions » mais qu’ils peuvent potentiellement apporter un matériel génétique adapté à la génération d’après.

 Faire son choix dans la portée

 Arrivé sur place, plusieurs petites boules de poil aussi craquantes les unes que les autres me courent dessus pour jouer avec mes mains. Comment trouver le chiot qui correspond le plus au caractère que l’on souhaite ?

Primo : Prendre son temps. Et oui à cet âge-là, le caractère peut changer d’une semaine à l’autre, d’où l’intérêt si on en a la possibilité de rendre visite aux chiots à 15 jours d’intervalle pour suivre l’évolution de caractère.

Secundo, voilà les caractéristiques que je recherchais chez mon chiot : joueur avec ses frères et sœurs sans se laisser marcher dessus, joueur avec l’humain et avec un jouet à mordre (les prémices du « tug »), énergique et motivé, proche de l’humain, curieux, réfléchi, courageux mais pas casse-cou. L’agility est une discipline qui se pratique dans la motivation et le jeu, en binôme avec le maître qui peut atteindre l’osmose parfaite lorsque la confiance est mutuelle.

N’hésitez pas à rentrer dans l’enclos si vous en avez la possibilité, à jouer avec les chiots, à créer une émulation, à faire des bruits intrigants avec tout ce que vous trouvez, à manipuler les chiots, à les mettre dans des positions insolites, à les sortir un par un de l’enclos dans un endroit non connu du chiot pour observer sa réaction (plutôt craintif, hésitant, posé, réfléchi, curieux, casse-cou), à leur faire rencontrer d’autres humains ou un autre chien que la mère… tout ceci permet d’évaluer les capacités du chiot.

Après avoir fait le point sur le caractère, certains se pencheront sur la morphologie. L’agility est un sport demandant vitesse et souplesse. Ainsi choisir un chiot « souple », bien proportionné avec des angulations adaptées sont des critères permettant de réunir un maximum de points positifs afin de préserver la bonne santé de notre chien dans la pratique de la discipline.

Je ne suis pas ici pour vous faire un cours d’anatomie canine, et je n’en ai aucunement les compétences mais je vous conseille de lire « What’s your angle ? » écrit par Helen Grinnel King et conseillé par Susan Garrett, publication dans laquelle vous trouverez des informations complètes et précises sur la morphologie du chien de sport.

Et la couleur, est-ce un critère de choix ?

Selon la race choisie, certains se poseront la question de la couleur de la robe du chiot ! Le choix (pour l’agility) se fait sur les capacités physiques et le caractère mais après tout, le chien reste notre chien de famille alors pourquoi ne pas choisir une couleur qui nous plait aussi ? J’ai fait le choix délibéré de ne pas vous parler de ce critère plus haut car la couleur de la robe n’est pas le critère primordial. Soyez simplement vigilent à ne pas le privilégier face à tout le reste !!

Moi le premier, j’ai réalisé de nombreuses recherches car je souhaitais que mon chiot soit d’une certaine couleur… et surtout pas tricolore ! Mes recherches ne me donnant pas satisfaction et les critères recherchés se trouvant sur Hightech, je l’ai choisi malgré sa couleur tricolore. Et aujourd’hui, je peux vous affirmer qu’elle est la plus belle du monde !

À quel âge récupérer son chiot ?

 Légalement un chiot peut être vendu à 8 semaines après sa naissance. Nous savons que certains propriétaires, en accord avec l’éleveur, préfèrent récupérer le chiot à 6 ou 7 semaines et d’autres à 10 semaines. Personnellement, j’ai accueilli Cayenne et Hightech à 10 semaines.

Alors qu’en est-il ?

Tout dépend du travail effectué par la mère et l’éleveur. Si à 6 ou 7 semaines, la mère ne s’occupe plus de son chiot et que l’éleveur ne peut prendre le relais de manière optimale, en accord avec celui-ci, ramenez-le plus tôt et commencez vous-même à mettre en place les « fondations » avec votre chiot. Si la mère s’occupe très bien de ses chiots et/ou que l’éleveur préfère commencer ses « fondations » et qu’elles sont en accord avec ce que vous souhaitez mettre en place, alors vous pouvez récupérer le chiot plus tard que les 8 semaines. Tel est votre choix.

Finalement, le choix d’un chiot pour la famille, pour l’agility ou toute autre activité sportive ne doit pas se prendre à la légère. A VOUS de poser sur un papier quels sont VOS critères de recherche. N’hésitez pas à VOUS entourer de personnes compétentes pour VOUS aider dans votre choix.

Mais n’oubliez pas le plus important, choisissez VOTRE COUP DE CŒUR !